-1
archive,tax-portfolio_tag,term-prix-de-la-jeune-peinture,term-175,qode-social-login-1.1.3,qode-restaurant-1.1.1,stockholm-core-2.0.2,select-theme-ver-6.1,ajax_fade,page_not_loaded,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,,qode_menu_,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-38616
chapoval youla la petite salière prix carrefour

1947/Le début de la reconnaissance

En mai 1947, il obtient le 2e prix de la Jeune Peinture, Prix Carrefour, pour l’une de ses toiles : La petite Salière. En octobre, la célèbre galerie Jeanne Bucher (voir site) s’intéresse à son travail, et permet une exposition du 7 au 28 novembre. Picasso le pousse également à s’intéresser à la lithographie à l’imprimerie Mourlot. En décembre, L’État lui achète deux tableaux : Nature morte au citron, pour décorer le Palais de l’Élysée à partir de fin mars 1948, et Verre et cristal  retrouvé en juille 1950 à l’ambassade de France de Buenos-Aires. C’est durant cette période, que son style va évoluer vers une plus grande maturité.

 

    1. Arlequin – circa 1947 – huile sur toile – 100 x 81 cm – signée du cachet en bas à droite – col. Mme et M. Moisset – Exposition : « Youla Chapova: 1919-1951 », musée d’art moderne de la ville de Paris (MAM), octobre-novembre 1964, n° 15 – p. 172/173 n° 200 du catalogue
    2. La petite Salière – 1947 – huile sur toile – 81 x 100 cm – Ssignée et datée « 1947.8 » en bas à droite – titrée au dos – provenance : M. Henri Bénézit – col. particulière- Exposition : « Youla Chapova: 1919-1951 », musée d’art moderne de la ville de Paris (MAM), octobre-novembre 1964, n° 5 p. 10 – Prix de la jeune peinture – p. 179 3 n° 214 du catalogue
    3. Table de cuisine – 197 – huile sur toile  – signée et datée en bas à droite – exposition : »Youla Chapova: 1919-1951″, musée d’art moderne de la ville de Paris (MAM), octobre-novembre 1964, n° 11 – col. particulière – p.175 n° 205
    4. Sans titre – Nature morte au citron  – 1947 – huile sur toile – 55 x 46 cm – signée et datée en bas à droite – col. particulière – p. 186 n° 228
    5. Sans titre – Homme à la carafe – 1947- huile sur toile – 100 x 73,5 cm – Exposition : Biennale des antiquaires, Grand Palais, septembre 2008, p. 38 dans le catalogue d’exposition – p. 176 n°209
    6. Sans titre (coupe de fruits) – 1947 – huile sur toile – 55 x 46 cm – signée et datée en bas à droite – Provenance : M. Jean Eiffel
    7. La cruche noire – 1947 – huile sur toile – 73 x 92 cm – signée et datée « déc. 1947″ en bas à droite – titrée et datée  » 12.1947″ au dos – col. particulière – Exposition :  « Youla Chapova: 1919-1951″, musée d’art moderne de la ville de Paris (MAM), octobre-novembre 1964, n° 12, rep. dans le catalogue d’exposition –  » Youla Chapoval « , musée d’art moderne, Villeneuve-d’Ascq, mars-mai 1991, n° 15-  p. 204/205 n° 204 du catalogue

 

youla chapovl, nature morte 1946 Paris

1946/ Vers l’abstraction

C’est en 1946, que Chapoval fait la connaissance du marchand Henri Bénézit qui lui achète une vingtaine de toiles et le grand collectionneur Roger Dutilleul (son petit-neveu Francis Berthier retranscrit dans une étude l’importante correspondance entre les deux hommes).

  1. Sans titre (Nature morte à la tasse à café et à la poire) – circa 1946 – huile sur toile – Signée et datée en bas à droite – 50 x 61 cm (image recardée) – n°113 p. 135
  2. Sans titre (Nature morte à la tasse à cafetière et à la pipe) –  1946 – huile sur toile – Signée et datée en bas à gauche – 61 x 50 cm – Povenance : Mme et M. Fol, col. Mme Fol (erratum) – n°114 p. 136
  3. Sans titre (Nature morte à l’as de trèfle) – huile sur panneau – 46 x 36 cm – signée et datée en bas à droite – Provenance : M. Bénézit – col. particulière –    n°153 p. 153
  4. Sans titre (Nature morte à la tomate)- huile sur toile –  51 x 61 cm – Signée et datée en bas à droite « IX. 1946 »- Provenance : M. Bénézit – col. particulière –     n°160 p. 157
  5. Sans titre (Coupe de fruits) – huile sur toile –  38 x 46 cm – Signée et datée « X. 1946 » en haut à droite – Provenance : M. Bénézit – col. particulière – n°170 p.160